Zebraranol et les malheurs du lundi

Zebraranol a la poisse © lescapuchons.com

Zebraranol a la poisse
© lescapuchons.com

Cette histoire est inspirée de faits réels, peut-être légèrement exagérés, mais tout de même réels !

Aïe la semaine commence mal pour Zebraranol… Une nuit blanche, une panne de réveil et des catastrophes qui s’enchaînent, dur dur le lundi. On vous avait déjà parlé du blues du dimanche, on pourrait maintenant appeler cette journée le lundi de l’horreur !

Parlons donc de cette nuit blanche due au stress causée par une surcharge incroyable de travail… Qui a dit que Noël était une période de fête et de bonheur ? Des dossiers par-ci, des présentation par-là, Zebraranol en rêve et devient complètement zèbre. Vous parlez d’une tête au réveil, béni soit l’inventeur du maquillage qui me permet de gagner quelques heures de sommeil ;)

Et bien sûr, la panne de réveil était inévitable lorsqu’on s’endort (enfin) vers 5h30 du matin, difficile de se lever pour 6h non ? Alors on s’octroie le luxe de dormir jusqu’à 8h, on se laisse capturer par son oreiller 30 minutes de plus et on sort péniblement de son lit bien chaud pour aller se réveiller sous la douche. On dirait même que ce petit rituel est encore plus difficile à faire que pour les « jours normaux ».

Bref je suis à peu près prête, direction le petit déjeuner. Et là je me retrouve face au crime le plus zebraranol de l’histoire, la baguette a disparu… serait-ce le signe que je n’aurais jamais dû me lever aujourd’hui ? Pour continuer sur la même lancée, je perds de précieuses minutes à chercher mon débardeur, mes bottes cachées sous le lit et à rassembler toutes mes affaires dans mon sac.

Vous n’allez sans doute pas croire la suite, vu tout ce que je vous ai déjà raconté, mais le bus m’est passé sous le nez… Ah le zebraranol !! Je vois encore le petit sourire narquois du chauffeur, ravi d’avoir gâché la journée d’une pauvre zebraranol malchanceuse. Je me débrouille donc tant bien que mal pour arriver (en sueur) jusqu’à la fac avant de m’affaler, au bout du rouleau, sur ma chaise.

Pour résister au sommeil, je pense à vous Zebraranol-iens et à ce que je vais bien pouvoir vous raconter aujourd’hui. Il me semble que ma journée d’enfer était le sujet idéal pour commencer la semaine sur Zebraranol, en espérant que mes mésaventures vous fassent sourire. Il faut bien que ça (re)donne le moral à quelqu’un, on se sent moins seul comme ça !

Mon mauvais karma semblait avoir disparu mais sachez que j’ai eu bien du mal à mettre en ligne ma petite tranche de vie. Internet qui saute, ma page qui disparaît sans cesse et que je dois recommencer un zebraranol de fois… et j’en passe. Heureusement que je vous ai trouvé une vidéo sympa pour commencer notre calendrier de l’avent zebraranol avec le sourire ;)

Sur ce, je vous dis à mercredi en espérant que je ne meurs pas écrasée par un zèbre, avec la chance que j’ai on ne sait jamais !

Bonne nuit.

Dine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s